Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 17:29

 

Jusqu'à l'année dernière, notre chère école faisait partie d'un réseau nommé RAR. Réseau Ambition Réussite.

 

L'an dernier, des gars du service marketing de l’Éducation Nationale ont trouvé ridicule ce pauvre A tout seul entre deux R. Par souci d'équité entre voyelles et consonnes, ils ont décidé d'intégrer un I dans le sigle pour tenir compagnie au A. Le I de Innovation.

 

Cependant, RAR ça sonnait plutôt bien. RAIR, pas trop, RIAR encore moins. ARRI, c'était trop masculin, RIRA trop risible et IRRA c'était déjà pris par un groupe d'Irlandais.

 

Après avoir joué au Scrabble, à Motus et à Boggle toute la journée avec ces 4 lettres, les têtes pensantes de l'EN se sont autorisées une variante dans les règles du jeu.

 

Un des gars : On a qu'à ajouter des lettres.

Un autre : Des voyelles ou des consonnes ?

Le gars : …

Un autre : Au Scrabble, il y a plus de consonnes.

 

Du coup, il se sont mis d'accord là-dessus et sont rentrés chez ultra-satisfaits de leur journée de travail.

 

Le lendemain, après deux heures et demie de brainstorming, un des types a commencé à sauter partout dans la pièce en criant «  Ça y est, ça y est, je l'ai, je le tiens ». Comme il n'avait rien dans les mains, les autres lui ont demandé de quoi il parlait. «  Le sigle ! », il a crié. Puis il a rajouté «  Je l'ai ! ».

 

Il a encore sauté pendant deux minutes, ensuite il a entrepris de leur faire part de sa découverte mais comme il tournait trop autour du pot, les autres étaient prêts à l’étriper. Enfin après qu'il ait exposé son idée, ils se sont jetés à ses pieds pour les embrasser.

 

Son idée : ECLAIR : École Collèges et Lycées pour l'Ambition et l’Innovation pour la Réussite.

 

Du coup, le mec a été promu. Ils l'ont collé au ministère de la défense. Là-bas, c'est plus dur, il faut trouver des sigles que les pays ennemis ne comprennent pas.

 

Tout ça pour vous dire que le I et les autres lettres n'ont pas trop changé notre manière de travailler. Directrice a dit «  On les a pas attendu pour être Innovants ». On a tous répondu «  Non, bien-sûr que non, non. Qu'est-ce-qu'ils croivent ?? ».

 

Par contre du côté du collège de secteur, le I a fait tourner des têtes. Ils innovent à tour de bras, là-bas. Vu de l'extérieur, c'est plutôt amusant de les voir innover. Mais quand leurs innovations commencent à passer les portes de l'école primaire, on rigole moins.

 

La nouvelle principale a découvert un truc innovant que l'on faisait déjà depuis plusieurs année. La liaison CM2/6ème.

Les CM2 allaient une dizaine de fois au collège dans l'année pour des occasions diverses. Dix fois, c'est bien.

 

Par contre quand dans notre emploi du temps du début de l'année, on est obligé de coller des cases « collège » , quand on se dit que l'an prochain il faudra faire une liaison CM1/CM2 pour habituer les CM1 à aller au collège, ça commence à plus faire rigoler du tout leur truc innovant.

 

C'est pour ça que ce matin, quand Directrice m'a dit que je devais aller au collège demain pour que les 3èmes fassent une séance de maths à mes élèves, j'ai péter les plombs et ai décidé de boycotter.

 

Directrice : Fais ce que tu veux mais il faut que tu informes l'Inspectrice.

 

La nouvelle Inspectrice, personne ne l'a encore testée. Tant pis, je m'y colle.

 

Je lui rédige un mail assaisonné à coups de « Chère Madame l'Inspectrice » avec des majuscules partout. J'y ajoute ma colère à grands coups de « Je Vous prierais de comprendre... ». Je ne mâche mes mots lorsque je lui sors que « la démarche pédagogique avec le collège est intéressante mais... ». Et je conclue ulcéré que « peut-être ultérieurement je participerai volontiers à ce projet ».

 

Je suis fière de mon message. L'Inspectrice si prendra à deux fois avant de m'imposer des projets sans mon accord.

 

Magalie passant par là, je l'appelle et lui fait lire le message que je viens d’envoyer.

 

Magalie (visiblement choquée) : Me dis pas que t'as envoyé ça à l'Inspectrice.

Moi (bombant le torse) : C'est corsé hein. Faut pas me chercher,moi. Les gens, je les remets à leur place. Hiérarchie ou pas, je dis ce que je pense. Je suis un déglingo, un gros foufou.

Magalie : Tu rigoles, ton mail, il est aussi policé que le débat des primaires socialistes de jeudi dernier.

Moi : …

Magalie ( réitérant, et visiblement inquiète) : T'as pas envoyé ça ??

Moi : Ben si, pourquoi ?

 

Et la réponse tombant comme une masse sur ma courte carrière de professeur.

 

Magalie : Parce que c'est bourré de fautes d'orthographe.

 

 

http://www.brunoh.com/wp-content/uploads/2010/11/boggle.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Tévélis - dans En classe
commenter cet article

commentaires

BBK.mel 20/09/2011 07:20


"Casssssééééééé...." comme dirait mon fils!


Blal 19/09/2011 20:47


Ah, ça, les fautes d'orthographe, ça tue ... Et toutes mes condoléances pour Eclair, mon établissement aussi en fait partie depuis l'année dernière ...


Un Prof À L'envers

  • : Un prof à l'envers
  • : Jean Tévélis, professeur de écoles, raconte ses aventures dans ce blog avec des billets remplis d'humour, d'enfance et de vécu...
  • Contact

Le livre (cliquez sur l'image)

La page Facebook

Du même auteur

Catégories