Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 13:10
Madame Montessori, c'est la maîtresse des CE2... Ca, c'est ma collègue. La vraie Madame Montessori, c'est une pédagogue du début du siècle dernier qui a innové avec sa méthode particulière.

Tous les profs la connaissent et la plupart la connaissent mal. Moi inclus. C'est pourquoi, ne vous fiez pas à la définition qui va suivre pour vous faire une opinion. Allez plutôt sur Wikipédia.

La méthode Montessori : C'est genre la méthode du grand sage dans le film Kickboxing... Vous savez : "Celui qui n'apprends que par les autres, ne retient rien" (avec l'accent asiatique ça sonne mieux...). Dans mon esprit, cette méthode est parsemée de dictons orientaux plus tordus les uns que les autres. Et tellement incompréhensibles que chacun peux les interpréter à sa manière.

Mme Montessori, ma collègue, elle, prône que l'éducation et l'instruction sont affaires de temps . Un enfant n'apprendra que quand il aura envie d'apprendre.

Au début du mois, visitant les lieux, jaugeant les collègues.... je me promène dans l'école.  J'arrive dans la classe de Mme Montessori.  Tout le mobilier est dehors dans le couloir.

Moi :C'est le grand ménage ?
Mme Montessori :  Le ménage n'est pas affaire de grandeur. Il est ou il n'est pas.
Moi (que se premier contact surprend un peu) : ....
Mme Montessori : ....
Moi : Enfin, je veux dire... vous nettoyez un peu avant l'arrivée des enfants.
Mme Montessori : Non...les enfants arriveront dans une classe vide. Ils aménageront eux-mêmes leur espace.
Moi : Cool ! C'est pas mal ça. Comme ça ils ne peuvent pas brailler comme quoi c'est dégueulasse qu'il soit à côté d'untel et pas de machin...
Mme Montessori : Brailler, crier, parler, chuchoter... tout est affaire de communication, pourquoi tous ces mots pour la même chose ? Les enfants s'expriment comme ils veulent.
Moi (regardant ma montre en prétextant une excuse bidon pour échapper à ce cauchemard) : Oula... déjà... Je vais rater la quotidienne de Secret Story... Je vous laisse.

Deux jours après la rentrée, me revoilà devant sa classe. La curiosité est un vilain défaut. Mais j'avais hâte de voir à quoi ressemblait une classe aménagée par des mômes de 7 ans.

Moi
: Oooh interressant cet agencement.... Vraiment vraiment original... C'est la première fois que je vois ça...
Mme Montessori (tout sourire et toute fière) : Impressionné, hein !
Moi : Oui, carrément impressionné.
Mme Montessori : Pourtant il ne faut jamais rester sur une simple impression. Entrez.

J'escalade la table placée devant la porte.

Moi : Pas très pratique tout de même.
Mme Montessori : Cet enfant est encore très attaché à son chez-lui...c'est pourquoi il se met le plus près possible de la sortie. Au fil de l'année il intégrera le milieu de la classe.... Quand il le jugera utile.
Moi : ..... ..... Et la table, là ? Il le voit comment le tableau ?
Mme Montessori (ricanant) :   Je vois que vous étes très terre à terre. Cet enfant tourne le dos aux apprentissages pour le moment. Ce n'est pas grave.
Moi :... Mais dîtes moi.... vous n'avez pas beaucoup d'élèves ? Que...9, 10.... ONZE ?
Mme Montessori : Non, ils sont 26.
Moi : Où sont leurs tables ?
Mme Montessori :  Dans le couloir. Ils attendent le déclic pour rester assis en classe. Cela viendra bien assez tôt.
Moi : Et votre bureau...c'est eux qui l'ont retourné.
Mme Montessori :  Je les ai aidés. Mais c'était leur souhait. Je pense qu'ils symbolisaient là, l'envie d'une maîtresse différente.... d'un prof à l'envers.
Moi : Ah...! Ca, je comprends.

Hier, dans la salle des profs. Mme Montessori ne mange pas là. Sûrement que "La nourriture ne se fait qu'en terrain conquis"...un truc dans le genre. C'est donc l'occasion pour mes collègues de m'initier au sport favori du midi-deux : Balancer sur la pauvre maîtresse des CE2.

Un collègue
: Vous entendiez le bordel dans le couloir hier. Je crois qu'elle faisait chorale.
Un autre collègue : Tu rigoles, ça a duré toute la matinée... A moins qu'elle leur apprenait le double album live d'AC/DC.
Une collègue : Au fait, je l'ai pas vue ce matin à la récré....
Un collègue : Ben oui, elle est restée en classe.
Une autre collègue : Comme quoi, ça marche sa méthode... Va garder tes mômes en classe pendant la récré !
Une collègue : Non, elle était toute seule en classe. Ses élèves ont refusé qu'elle sorte. Elle a dit que c'était un passage obligée de sa pédagogie. Ils s'éloignent de l'enseignant pour bientôt voler de leur propres ailes.

Une collègue : Et toi Walter....t'as bien un truc à dire sur Mme Montessori.
Moi : ... euh non...pas spécialement.
Un collègue : Allez... qu'est-ce-que t'en penses ?
Moi (hésitant) : C'est pas mon genre...!

Eclat de rire général.

J'ai alors  compris comment ils avaient interprété ma dernière réplique : "Ce n'est pas mon genre de femme !"
Je me suis donc  joint à la rigolade pour ne pas passer pour le bêbête de l'école et devenir la cible de leurs colibets faciles pendant leur temps libre.....

Cependant, vous qui me "connaissez"....vous savez ce que je voulais dire : "Ce n'est pas mon genre de critiquer ! "

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter - dans En classe
commenter cet article

commentaires

nadine canto 14/03/2013 22:45

salut collègue Montessori cela fait 30 ans que j'utilise sa pédagogie pour les enfants et adultes à besoin spécifique pour qui fut crée en principe , je suis en ce moment sur Agadir au Maroc, je
suis espagnole de natianalité conseillère en éducation spécialisé cela va vers déjà 40 ans, en retraite en ce moment
je suis Directrice pédagogique bénévole sur Agadir d'une association pour enfants à besoins spécifique CONCEPT MONTESSORI je suis heureuse de vous connaitre
Nadine

songe 16/09/2009 09:40

ça éxiste quelqu'un qui ne critique jamais !!! houaaaaaa !!! je suis impressionnée !!!

Une (petite) Etoile 13/09/2009 21:55

Je n'avais pas autant ri depuis bien longtemps ... Merci !

RolloTomasi 11/09/2009 00:28

Tu t'es mouché dans ta manche ou quoi...mdrrrr

aaz 10/09/2009 20:33

Pfffffffffffffffffffffff ..... :-D .... trop rigolo ; i'en a un peu partout des maria ... ptêt que c'est des clônes ! Et physiquement alors, elle est comment ???? paske du coup, on sait po !

Un Prof À L'envers

  • : Un prof à l'envers
  • : Jean Tévélis, professeur de écoles, raconte ses aventures dans ce blog avec des billets remplis d'humour, d'enfance et de vécu...
  • Contact

Le livre (cliquez sur l'image)

La page Facebook

Du même auteur

Catégories