Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 17:10
Durant la matinée, une rumeur a fait sa place dans toutes les conversations. Un sujet qui gonglait et prenait l'importance d'une mini-révolution dans nos habitudes laborales.

Deux mots pour la résumer : "Elle arrive".
Suivis de différentes réactions :

Moi : Elle arrive.
Madame Caspienne : Ah quand même ! C'est pas trop tôt.

Madame Caspienne : Elle arrive.
Madame Lafeuille : Dieu soit loué.

Madame Lafeuille : Elle arrive.
Madame la Directtrice : Oui, ben tant que je ne l'ai pas vue...je ne me réjouis pas.

Madame la Directrice :Elle arrive.
Monsieur Janti : ... et elle amène de nouveaux problèmes

Monsieur Janti : Elle arrive.
Aurélie : Youpiii ! C'a s'arrose. On va la baptiser avec une bouteille de Champ'.

Aurélie : Elle arrive.
Moi : M'en parle pas, c'est moi qui doit l'accueillir.

Le suspens est à son comble. Mais de qui parle-t-il ?
  • De sa chère inspectrice. Non ! Elle est tellement présente dans notre école que la rumeur s'installe quand elle n'est pas prévue dans la journée: "Elle n'arrive pas".
  • D'une nouvelle élève people (genre la demi-nièce par alliance d'un mec qui a présenté la météo sur FR3 Franche-Comté en 1986). Non plus !
  • De la responsable informatique qui vient enfin nous installer le dernier MarioKart sur le PC de la salle des profs. Non ! Dans ce cas là je serais plus qu'heureux de l'accueillir, son physique ne correspondant pas du tout à sa fonction d'informaticienne mais plus à celle d'une nana du public qui gigote derrière Arthur dans "Les enfants de la télé".
  • D'une nouvelle photocopieuse... Oui ! Oui ! Oui ! Oui ! Oui ! Oui ! Oui !... Veuillez ajouter du papier.
Plus que sur l'arrivée d'une nouvelle photocopieuse, nos conversations étaient tournées sur le départ de l'ancienne. Comme un ami qui nous quitte. Quelqu'un qui a partagé (provoqué) nos galères matinales mais qui malgré tout provoquera un grand vide dans nos coeurs. Un peu comme mes collègues (tant critiqués) qui me manqueront lorsque je quitterai l'école.

Dans les séries américaines des années 90, il y avait toujours un épisode "souvenirs" où à l'occasion d'une grève des scénaristes, les comédiens se remémoraient le "best of" de la série. Aujourd'hui, c'était pareil.

  • Madame la Directrice : Tu te souviens de quand elle est arrivé la première fois.
Ecran flouté. Là, on voit Madame la Directrice dans une tenue des année 80 avec une mèche un peu fofolle qui déballe un carton géant.
Madame la Directrice : C'est pas possible. Ils se sont trompés. Ils en ont mis quatre.
Et non, la photocopieuse tant espèrée fait trois fois le gabari d'un être normal (mais seulement 2 fois celui de Véronique, notre dame d'entretien).
Dernier plan sur la surprise de Madame la Directrice qui déballe un autre carton plus petit qui semble contenir une dizaine de ramettes de papier mais qui ne contient qu'un mode d'emploi.

  • Aurélie : Tu te souviens du coup de toner !!
Ecran flouté. Zoom sur l'écran de la photocopieuse qui clignotte. EP13  EP13  EP13...

Aurélie : C'est quoi EP13 au fait ?
Moi : Y'a plus de toner. Faut en remettre...mais je crois que c'est galère.

On nous voit retirer facilement le boitier de l'ancien toner, puis déballer le carton du récent. L'opération semble facile. Trop facile...il faut compliquer la tâche. Alors un coup de folie pour les gens qui manipulent aisément ce genre d'appareil... On nous voit tenter d'ouvrir le nouveau boitier afin de vider son contenu dans l'ancien... Alors qu'il suffit de replacer le nouveau boitier à la place de l'ancien dans la machine.
Impossible de l'ouvrir. Tout y passe. Les ciseaux de Marion. Le stylo 12 couleurs d'Elodie. Le compas de Ludo. Le triple décimètre de Shems. C'est finalement avec le pied de biche de Madame Lafeuille que nous parvenons à ouvrir...ou plutôt à faire exploser le boitier.
Pour les non initiés...le toner c'est de l'encre en poudre.... Un nuage d'encre empli la pièce. On se croirait à Pompéi... Aurélie prend des photos parce qu'elle bosse sur les volcans. La poussière retombe sur nos habits, nos cheveux et sur tous les documents présents dans la salle des profs. Il faudra 6 mois pour ne plus revoir la moindre trace de cet incident.... Oui, en fait, je ne me lave les cheveux que tous les 6 mois (rapport aux économies d'énergie).
  • Monsieur Janti : En tous cas, toutes ces machines, ça vaut pas un bon polycopieur. Tu te souviens.
   Moi : Euh...non !

  • Madame Lafeuille : Tu te souviens ce qu'elle pouvait manger comme papier !
Ecran flouté. Puis succession de séquences courtes qui alterne les images où l'on voit l'écran de la photocopieuse qui affiche "MF102" et les images où l'on voit l'un de nous s'arracher les cheveux puis les feuilles coincées dans la machine.
Je pense que notre vieille machine doit être pour beaucoup dans la déforestation de l'amazonie.

  • Moi : Vous vous souvenez que la récré ne dure que 15 minutes.
     Monsieur Janti (qui regarde sa montre) : Merde.
Coup de sifflet strident...et demain, la suite de cet épisode où l'on voit notre héros qui accueille la fameuse nouvelle photocopieuse.
            

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter - dans En classe
commenter cet article

commentaires

anoster 20/05/2009 00:05

Ah ! Comme je vous envie !!! Nous aussi bientôt nous abandonnerons sans un regret, sans un regard même notre vieille babasse.
Dernier caprice en date vendredi : le fouillis de feuilles tordues (essai sûrement d'art visuel pour se mettre à la page...).
Le réparateur vient lundi, elle voulait probablement voir enfin un homme (et oui, une équipe toute féminine ça lasse), le réparateur d'un air entendu nous signale qu'elle marche parfaitement (du style "ces bonnes femmes quelles tonches en technique"). Il nettoie tout, histoire de dire qu'il n'est pas venu pour rien. Une heure après son départ, la photocopieuse se met en grève (courant dans l'EN;), depuis silence radio juste avant notre grand projet maternelle-primaire. Si ce n'est pas pour revoir son réparateur ça, je ne m'y connais pas ;)
J'attends la suite de ton histoire avec impatience....

tourtinet 19/05/2009 21:33

mince , je dois être assidu , elle enseigne quoi madame Caspienne ? je suis même pas sûr de l'avoir vu dans l'article "présentation " sur le blog.

ah et je crois que Walter a du mal avec le mot demain , vu que ça fait pas mal de temps qu'il a dit demain ( j'imagine la joie de ses éléves qui quand il annonce "demain un contrôle" il attend aussi longtemps pour faire le contrôle*

*second degré bien sûr !

Maelle 19/05/2009 20:28

Pffff c'te chance... une photocopieuse toute-belle-toute-neuve-et-que-même-j'en-ai-jamais-vue...
Avec une obligation de participer à un mouvement tout pourrite: t'aurais pas une p'tite place dans ton école, pour une Sans Ecole Fixe??? hein dis!!!!?!

Stipe 15/05/2009 15:46

"ON VEUT LA SUITE !!!", crie un enfant au fond de la classe.

le reste de la classe décide de ce fait qu'ils voteront pour lui lors de l'élection des délégués.

Mrs+D. 12/05/2009 11:16

Hey! ici aussi on va changer de photocopieuse! Bizarremment , ses grosses taches d'encre sur mes papiers officiels ne me manqueront que très peu.

Un Prof À L'envers

  • : Un prof à l'envers
  • : Jean Tévélis, professeur de écoles, raconte ses aventures dans ce blog avec des billets remplis d'humour, d'enfance et de vécu...
  • Contact

Le livre (cliquez sur l'image)

La page Facebook

Du même auteur

Catégories