Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 16:38

ENFIN !!! Une baston... une vraie baston... dans la cour. Ah, enfin, ils se réveillent... A quelques mètres de moi, ça se chope, se tire, se beigne, se crache dessus... Je réagis tranquillement et je vais enfin justifier ce p***** de temps passer dehors à me cailler pendant que les enfants jouent docilement et que y'a même pas besoin que je sois là.... Alors j'avance lentement en direction du groupe qui s'est formé. Je laisse passer quelques claques et quelques griffures...

Moi : Non, mais ça va pas ... vous vous croyez sur Catch à Claque sur Direct 8....
Francis  : C'est Catch Attack, monsieur, et c'est sur NT1.
Moi : ...

Du coup, Guillaume et Jean (les 2 catcheurs)  se fouttent de moi et ils oublient de se battre...

Moi: Keskispass ???
Guillaume et Jean (en choeur) : C'est pas moi !
Francis : Ils se battent à cause de la moutarde et du frigo...
Moi : ....
Les autres : Ouais !
Francis : Et puis, c'est pas bien de se battre pour des bétîses comme ça... il faut écouter le maître...
Moi : (rouge de colère) : TAIS-TOI... t'es en train de faire mon taf, là. Toi ton boulot, c'est lancer des boulettes en classe, te battre à la récré, vomir dans le bus et pleurer à la piscine, alors laisse-moi engueuler tes potes... J'ai pas trimer 5 ans d'étude pour ne plus rien avoir à faire à cause d'un petit prétentieux qui balance des sermons bateaux à tout va... (A Guillaume et Jean) Et c'est quoi cette histoire de frigo et de mayonnaise...
Francis (qui n'a pas dû m'entendre) : de moutarde...

Pour finir, j'apprends que mes deux catcheurs se prennaient le chou pour une histoire de ménagère... Guillaume soutient qu'il faut  conserver la moutarde au frigo alors que Jean est persuadé que la moutarde doit rester dans un placard....

Finis les vrais débats : Ulysse est-il plus fort que Capitaine Flamme ? Un boulet vaut-il plus que 2 agates ? Chantal Goyat a-t-elle plus de sein que Dorothée ?  ... et j'en passe...

Bonjour les questions existentielles : Faut-il faire fondre le chocolat au bain marie  ou au micro-ondes ? Obama ou McCain ?  Un litre d'essence est-il plus cher qu'un litre de bière ? ....

Bien-sûr, je  n'en reste pas là. Voici la sanction :
A Guillaume : "Explique en 20 lignes, pourquoi il faut mettre la moutarde au frigo ?"
A Jean : "Explique en 20 lignes, pourquoi il ne faut pas mettre la moutarde au frigo ?"
A faire signer par les parents.

Le lendemain, ils me remettent chacun leur copie.
Celle de Guilaume entre les mains, je fais une grimace sans équivoque pour celui qui a commis la faute :

Guillaume (un peu honnête) : C'est mon papa qui m'a un peu aidé.
Moi : T'aurais pu de donner la peine de recopier son texte...

Le texte de Guillaume... euh de son papa.
De nos jours, chacun sait que l'abaissement de la température diminue l'action des bactéries et des enzymes présentes dans les aliments. Des études très anciennes et très sérieuses ont montré que des aliments conservés au delà d'une température de 14°C développaient la scaritorase. Cette enzyme est-allemande d'origine, a traversé nos frontières en 1986, peu de temps avant la chute du mur de Berlin. Elle avait trompé la vigilance des miradors communistes en se  déguisant en virus de la grippe. Depuis elle sévit dans les aliments tels que la moutarde, le beurre de cacahuètes et le guacamol. Mon grand-père a été touché par cette enzyme. A 95 ans, il n'avait plus de cheveux et boitait un peu. C'est pour cela que j'ai très mal réagis quand Jean a dit qu'il ne fallait pas mettre la moutarde au frigo.

Le texte de Jean me paraît beaucoup plus honnête.

Moi : Apparemment, on t'a pas aidé toi.
Jean : NAAN ! J'ai fait tout seul ! Mon père, il m'a juste fait  recopier 26 fois...
Moi: Pourquoi 26 ??
Jean : Parce que c'est le nombre de fautes que j'ai fait aux dictée...
Moi (carrément surpris) : T'en fais jamais des fautes... Elles sortent d'où les 26 ?
Jean : C'est depuis le début que je vais à l'école.

Le texte de Jean :
Un jour, ma maman m'a raconté l'histoire de la moutarde aux allumettes. C'est un petit pot de moutarde qui doit emmener du beurre à sa grand-mère en passant par la cuisine. Dans la cuisine, tous les dangers le guettent. Le carrelage qui veut le fracassé. La poubelle qui veut le trier. Le sandwich qui veut le vider et Guillaume... le méchant Guillaume qui veut le mettre au frigo. Mais Guillaume ne se rend pas compte. Un séjour trop long au congel quand il était petit lui a fait perdre toute ses capacités de réflexion. Je le mettrait bien dans le frigo Guillaume, encore une fois, pour qu'il voit. Mais je ne connais pas de frigo assez gros pour le mettre, ce méchant géant et puis en plus je l'ai battu à la bagarre. Il tapait comme une fille. Et j'ai pas pleurer alors que lui j'ai bien vu que si il clignait des yeux une fois, il allait pleurer. Heureusement que le maître eset venu avec sa blague de Catch à Claque sinon il serait à l'hopital et on aurait dû faire une sortie avec la classe pour lui donner des cadeaux sauf moi qui serrait resté dans la classe de Madame Lafeuille.

C'est toujours elle qui a le mot de la fin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter - dans En classe
commenter cet article

commentaires

dubruel 06/03/2009 16:41

merci du compliment
pour ce qui est de la musique ou bien tu mets le son à zéro ou bien tu choisis une autre musique sur le tableau Deezer...il y a le choix !
amitiés et à bientôt

tatie danielle 06/03/2009 12:56

blog découvert aujourd'hui, blog lu dans son intégralité aujourd'hui : j'adoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooore, pourvu que tu aies le temps de reprendre le chemin du clavier, à moins que .... non ?? Mme Lafeuille ???? et toi ???? aaaaaaaaarrrrrrrrrrrrgggggghhhhhh

dubruel 02/03/2009 12:01

VIENT DE PARAITRE :



DEUX ANS ET PAS UN JOUR DE PLUS
Une histoire vraie



Libertine et réjouissante, cette histoire d’amour est contée dans un style simple et vif.
L’humour est omniprésent et les dialogues décoiffent.

Après vingt ans de mariage, Marion surprend son mari en train de faire l’amour avec une bimbo de vingt ans. Elle quitte alors le domicile conjugal, mène sa propre vie et se donne deux ans et pas un jour de plus pour reconquérir son mari.
Marion va mettre en œuvre une succession de stratagèmes astucieux pour y parvenir.
Va-t-elle y arriver ?

Tilise LEPRINCE-RINGUET nous livre ici son sixième roman, après « Il faut que je rentre »
« Chère carte orange », « La femme du vent », « Aurelio, Aurelia », « Honorine ou les imprévus de Versailles », publiés chez Buchet-Chastel et Phébus.


Pour lire ce roman sur Google, tapez « deux ans et pas un jour de plus »

Pour commander le livre : www.edilivre.com (13 €)

Sam 23/02/2009 17:41

Salut, j'aime beaucoup ce que tu écris, mais ya un truc...

La musique qui se lance auto, c'est un brin chiant :)

Voilà, merci pour le taf et au plaisir de te relire.

Walter 25/03/2009 13:18


Désolé pour la musique. Je change ça maintenant.


Handi@dy 18/01/2009 19:03

BONJOUR! Ben alors, rien depuis un sacré moment! Des ennuis? Des collègues ou l'EN pas contents? Nous, on attend! BIZ!

Un Prof À L'envers

  • : Un prof à l'envers
  • : Jean Tévélis, professeur de écoles, raconte ses aventures dans ce blog avec des billets remplis d'humour, d'enfance et de vécu...
  • Contact

Le livre (cliquez sur l'image)

La page Facebook

Du même auteur

Catégories