Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 15:50

A l'occasion de la sortie du film Indiana Jones et le royaume des crânes de cristal, un petit article sur le sujet s'impose.

Voilà donc que Steven Spielberg en remet une couche. Cela dit ce n'est pas pour me déplaire. J'ai largement apprécié la trilogie de départ... lors de sa sortie (ou quelques mois après, à la télé). J'avoue avoir été déçu par la redécouverte des 2 premiers volets lors de leur rediffusion récemment (aurais-je mûri ?) mais j'admets que  « La dernière croisade » reste pour moi un très bon divertissement... Sean Conery y est pour beaucoup.

Ce préambule est l'introduction d'une anecdote scolaire. J'espère avoir attiré ainsi, des cinéphiles ou des aventuriers tout simplement. Pour les retenir, mon anecdote va rester dans le thème allèchant de l'aventure...

La semaine dernière, lors d'un des deux jours pendant lesquels j'ai travaillé... (c'est malin... j'ai déjà perdu tout mes cinéphiles non profs qui n'ont pas accepter la taquinnade... tant pis, continuons sans eux...)... Bref, nous étions dans l'école maternelle (batîment jouxtant l'école élémentaire) en train de nous repaître entre collègues. Soudain, alors que Charlotte (la maîtresse des petits... trop sympa...) était en train de nous expliquer les effets malsains de l'abus de laitages sur nos petits organismes si fragiles (...mais trop bio, aussi), Ghislaine (l'ATSEM... je ne sais plus ce que ça veut dire)  acourut essouflée en criant :

"ASSAIRE PAN... ASSAIRE PAN"

Je n'eus même  pas le temps de décoder le message que Charlotte et Madame Lafeuille étaient déjà debout sur leur chaise. Et Madame Lafeuille de crier : "Où ça un serpent, où ça ?". Et moi, venant de décoder le message, grimpant sur ma chaise.

Ghislaine : Ben dans la cour.
Nous trois (descendant de nos chaises respectives) : Ah bon ! Ben, c'est pas grave.
Ghislaine (lucide) : Et les enfants !!!  Ils arrivent dans un quart d'heure.

Nous voilà donc dans la cour. Monsieur Janti (vrai instituteur qui habite au-dessus de l'école) nous annonce que c'est son lot quotidien...enfin hebdo..mensuel...enfin ça lui est déjà arrivé de devoir chasser des couleuvres (insiste-t-il pour jouer les connaisseurs) de la cour. Il  a été appelé à la rescousse... et porte pour toute arme... un balai. Il approche le balai de la bête pour l'éloigner, mais contre toute attente de sa part, celle-ci attaque le balai d'un geste vif qui nous surprend tous.

Monsieur Janti : Vous me l'avez énervée, c'est malin. D'habitude c'est plus facile. On va placer au plan B. Walter, va me chercher la grosse boîte en carton qui est dans ma classe à côté de l'élevage de phasmes.

Je ne pensais pas faire parti du plan B. Ce n'est pas dans mon contrat.... pourtant, l'idée était que je devais lancer la boîte sur la couleuvre pendant que Monsieur Janti, à distance de manche à balai, devait l'occuper. Mon collègue m'avait donc choisit pour mes capacités motrices et mon habileté motrice fine en situation extrème. Je ne voulais pas le décevoir et c'est ainsi que son plan B s'est déroulé sans accroc ("J'adore quand un plan se déroule sans accrocs" ).

Ensuite, le cantonier est arrivé. On a à peine eut le temps de raconter nos exploits qu'il avait déjà coller la couleuvre dans un sac de toile. (Il avait soulevé la boîte, compressé la tête de la bête sous un balai, empoigné le bestiau à main nue puis l'avait enfourné dans ce sac). Il jeta nonchalament le sac sur son épaule et dit :

"Bon, j'la ramène dans l'boué !
Charlotte : Où ça ??
Monsieur Janti (articulant) : Dans le bois.

La suite est à lire avec la musique d' Indiana Jones ... Tatatatin tatatin...


Une demie heure plus tard dans la classe :

Adrien : Maître, c'est vrai que vous avez attrapé un serpent ??
Moi  : Un serpent !!!! Noooon, c'était seulement... (soudain perdant tout dissernement)... un boa constrictor.
Les gamins (bouches, yeux, oreilles, tout ouvert) : ...
Moi : Il était midi et demie, j'étais dans le hall de la maternelle, je sculptais un morceau de bois grâce à mon canif Casino... vous savez celui qui sert à partager les p****** de brioches au Nutella pour vos anniversaires ( Pour + de détails... voir ici)... quand soudain j'entends le cri perçant d'une jeune demoiselle en détresse.... Je lève mon chapeau qui me tombait sur le front d'un geste de l'index et aperçoit La Maman de Jordan... vous savez la jolie maman de Jordan...en CP ...
Les mômes : ....
Jérôme : Elle est trop vieille, elle a au moins 30 ans...
Moi : Bref, je la vois à moitié nue, se débattre avec ce que je prenais au début pour un énorme tuyau d'arrosage. En m'approchant, je m'aperçois que c'est en fait le fameux....
Les gosses : BOA CONSTRICTOR !!!!!
Moi : Ni une ni deux, je rentre la lame trop émoussée de mon canif... pour en sortir le tire bouchon.  Je me précipite vers la porte quand soudain je percute un bidule qui pendouillait au plafond ( un cadeau de la fête des mères des grandes sections qui était en train de sècher). Le choc me fait perdre mon chapeau... mais je suis déjà dehors. Je me retourne et vois la porte qui se referme sous l'action d'un courant d'air. J'ai juste le temps de passer mon bras et récupérer mon chapeau fétiche avant que la porte ne claque, brisant la vitre du haut. Je traverse la cour à grandes emjambées... j'arrive vers le boa, je suis complétement essouflé... alors je  me dirige vers les lavabos pour me désaltérer. Le temps que je revienne, le boa constrictor avait commencé à etouffer sa proie. La Maman (à demie nue... on ne sait pourquoi) prend une teinte bleuâtre sur tout le corps (enfin tout ce qui était visible en tout cas)...
Je me jette alors sur le monstre et lui plante le tire bouchon dans l'oeil. Je tourne, tourne, tourne encore et encore.... Ensuite je place mes pieds sur la tête du serpent aveuglé juste à côté du tire bouchon. Prenant appui ainsi, je tire de toutes mes forces et ... POP... l'oeil sort de son orbite. Le boa désserre alors son étreinte et fuit à toutes jambes  jusque dans le bois qui borde le village...

Et pour conclure, je vais vous avouer que j'ai peur.... Oui j'ai peur car avant de prendre la fuite, j'ai pu lire dans le dernier oeil valide du serpent une rancoeur intarrissable... comme un air de " I'll be back" .... Vous comprenez les enfants... je sens qu'il va y avoir un 2...

Tatatatin tatatin


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter - dans En classe
commenter cet article

commentaires

un fan (de plus) 09/04/2009 12:06

merci pour ce pur moment de bonheur, je me délecte en lisant tes articles...
(davy, futur instit'!)

eluise 19/09/2008 00:07

Et sinon tu reviens quand ??

L'za 17/09/2008 17:12

merciiiiiiiiiiiiii! Tu me fais mourir de riiiiiiiiiiiiiiiiiiiiire!!!!
moi aussi j'adore ce boulot!
Bonne continuation, tu es ds mes favoris!

syboule 12/09/2008 16:14

J'veux pas dire, mais on attend des nouveaux articles !!!
alors mister prof fait pas s'arreter en si bon chemin

Estellechou 24/07/2008 10:00

Walter, keskispasse ?

Un Prof À L'envers

  • : Un prof à l'envers
  • : Jean Tévélis, professeur de écoles, raconte ses aventures dans ce blog avec des billets remplis d'humour, d'enfance et de vécu...
  • Contact

Le livre (cliquez sur l'image)

La page Facebook

Du même auteur

Catégories