Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 07:08

Parfois avec mes CM2, on fait un peu d'Histoire... Les Louis, les dates, les Henri, les édits et les trahisons s'enchaînent et s'empilent dans leur cahier d'Histoire.

Ma méthode...ou plutôt la méthode qui m'a le plus plu parmi celles observées ou rencontrées (car je n'ai rien inventé),  la voici : pour chaque thème abordé, on recherche (selon différentes méthodes...mais je ne vais pas vous ennuyer avec la péda...), on collecte des infos, on se réfère à la frise, on trouve quelques annecdotes. Ensuite je  secoue les élèves  un par un comme des oranginas (en sport par exemple), tout se mélange dans leur petite tête. Je laisse reposer une nuit ou deux... et pour finir je leur demande d'écrire eux-mêmes le résumé qui figurera dans le cahier et qui sera leur référence pour apprendre leur leçon.

Les résultats sont variées. Ceux qui ont internet copient des articles entiers de wikipédia qu'ils ne comprennent pas (moi non plus). Ceux qui ont des parents leur pompent les quelques connaissances qu'il leur reste sur le sujet. Ceux qui n'ont ni internet ni parents (ou qui ne savent se servir ni de l'un ni de l'autre) me pondent des textes hilarants. Cette méthode n'a aucun intérêt pédagogique. On accroît les différences entre les gosses. L'unique  intérêt est pour le correcteur (moi)...elle lui fait passer un bon moment de correction (et c'est rare). Dans certains textes, les anecdotes prennent le pas sur  les vrais évènements, des personnages anachroniques se pointent  avec leurs gros sabots et le langage des gamins apporte un relief intéressant aux textes. De vrais chefs-d'oeuvres d'humour (j'attends déjà les commentaires genre : L'Histoire est subjective et les gamins ont le droit d'adapter BLABLABLA)

Bien-sûr pour finir, je leur donne un texte commun qui sera leur vraie leçon d'Histoire.

Bon, je vous ai bien saoulé. J'ai perdu au moins 2 tiers de mes lecteurs.... Alors voici la récompense des plus perséverants :  ce que peut donner un résumé d'élève sur les guerres de religions.
Peut-être que certains ne verront pas la différence avec la "vraie" Histoire, les caractères gras entre parenthèses vous remettront dans le bain.

Il y a longtemps en France, tout le monde était catholique, surtout le clergé et Clovis qui a commencé à être le premier catholique de la France. Et puis un jour, Martin Lutteur (Martin Luther) en avait mare du Pape qui gagnait trop d'argent tellement ils mettaient d'impôts sur le dos des pauvres. Le Pape faisait croire aux gens qu'ils devaient payer beaucoup d'argent pour aller au paradis... Alors Martin Lutteur, il a dit à Jean Kekchose (Jean Calvin) qu'il fallait plus être catholiques mais qu'il fallait être protestants contre les catholiques et surtout le Pape, et de toutes façons la vierge elle existe pas. Jean était d'accord et en plus il était français, alors il l'a dit aux français...et c'est pour ça qu'après c'est la guerre des religions.

Un peu plus tard, en 1572, Charles IX était avec sa mère, Catherine de Midi Six (Catherine de Médicis). Elle lui disait qu'il devait faire attention au complot que tramaient les protestant pour le tuer lui, le roi de France... Alors comme Charles n'écoutait pas... sa mère a essayer faire tuer son copain à Charles car il était protestant ( c'est plus compliqué que ça : selon certains historiens (qui restent très partagés) Catherine avait peur de l'influence de Coligny (le copain) sur Charles IX et qu'il l'entraine dans une guerre contre les Pays Bas et elle aurait commandité le meurtre de Coligny qui échoua). Alors d'un seul coup Charles IX il a craqué (c'était avant qu'il meurent en saignant du nez et des oreilles et des yeux), il a dit "Faut tous les tuer, même le dernier pour qu'ils me disent rien après ("Tuez les tous pour qu'il n'en reste pas un pour me le reprocher"). Il dit même aux mousquetaires qui sont catholiques de faire des croix sur les portes des protestant parce que les mousquetaires ils sont catholiques et en plus ils ont de la peinture chez eux. D'Artagnan, il jète Coligny par la fenêtre en premier (délire de gosse).

Alors après c'est le 28 août.. et c'est n'importe quoi. Les catholiques tuent les protestants. Y'en a même qui tuent des gens qu'ils aiment pas même si il est pas protestant quand même. Ils les tuent avec des épées et les jetent dans l'eau et les brûlent vivants et même s'ils sont pas protestants non plus. En tout, quelqu'un a compté qu'il y avait 6000 morts partout. Et ça sapelle le massacre de la St Barthélémy parce que Barthélémy c'est un saint qui n'aime pas le Pape non plus ( le 28 août est le jour de la St Barthélémy).

Henri IV est arrivé super tard après, en 1598 en cheval blanc et il a dit que c'était pas bien de tuer les autres et il a écrit un grand texte à Nantes vers l'océan. Dans le texte, il faut que les gens prient comme ils veulent, où ils veulent, comment ils veulent et tout. Alors on a dit c'est Lady de Nantes (l'édit de Nantes) et après c'est la fin de la guerre des religions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Walter - dans En classe
commenter cet article

commentaires

Paul 10/10/2008 17:33

Très très drçole ce résumé ! Bravo
(juste un très petit détail... La St Barth. (pas l'île), c'est le 24 août)

Walter 10/10/2008 17:44


Merci pour ta correction Paul... un bon point pour toi.


Elo 08/05/2008 12:05

Après cinq longues années passées en Fac d'Histoire, j'apprécie ENFIN de lire un texte sur les guerres de religions.

Delphine Alpin-Ricaud 04/05/2008 21:38

Magnifique ! Un chez d'oeuvre! Quel bon moment de rigolade!

Jeffanne 04/05/2008 20:40

Oh Walter, je retournerais bien à l'école...
Suis même pas sûre que je trouverais la couleur du cheval blanc d'Henri IV...(Histoire de redoubler tu as deviné... avec le même prof de préférence..futée ? sans plus). C'est vraiment extraordinaire comment tu racontes ..
Une petite proportion d'humour avec une grosse poignée de sel
quel piquant...un autre cours s'il te plaît Walter que je ne reste pas sur ma soif... parce que le sel...)

P'titemaikress 04/05/2008 17:49

je suis jalouse... si mes élèves m'écrivaient des textes comme celui-la, je serai très très contente;..

Un Prof À L'envers

  • : Un prof à l'envers
  • : Jean Tévélis, professeur de écoles, raconte ses aventures dans ce blog avec des billets remplis d'humour, d'enfance et de vécu...
  • Contact

Le livre (cliquez sur l'image)

La page Facebook

Du même auteur

Catégories