Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 12:45

Quel enseignant du 21ème siècle n’a jamais utilisé internet et ses ressources infinies pour préparer sa classe ? (A part Directeur qui se plaint encore régulièrement du peu d’efficacité du service Minitel, 36 15 Google).

Des séances, des séquences, des progressions, des programmations, des fiches-outils, des leçons, des exercices, des évaluations, des punitions, des étiquettes, des affichages… tout est sur Internet. Il suffit de taper les bons mots clés, ceux qui ne vous feront pas perdre trop de temps, et c’est dans la poche.

Par exemple : « page cahier journal vendredi 2 octobre » quelques clics, un téléchargement, une impression… et voilà un jeudi soir tranquille pour regarder le match de l’équipe de France de rugby contre le Canada.

Des milliers de documents partagés sur internet par des centaines d’enseignants.

Et parmi ces bonnes âmes généreuses, figure toujours en tête des résultats de Google, un trio de stars du partage. Des créateurs de blogs visités des dizaines de milliers de fois par jour (n’y voyez aucune jalousie) par des enseignants en panne de créativité.

Au cycle 3, ce sont Malaury, Charivari et Cenicienta (Cendrillon en espagnol) qui squattent le haut des pages de Google.

Au cycle 2, ce sont Bout de Gomme, Orphéecole et Lutin Bazar qui apparaissent systématiquement en premier dans les résultats de nos recherches désespérées.

C’est sur ces trois derniers bloggeurs(ses) que je vais m’attarder dans cet article.

J’ai fait leur connaissance au hasard de mes recherches dès la fin du mois d’aout et en peu de temps ce sont devenus mes meilleur(e)s ami(e)s. Je leur ai aménagé une place de choix dans mes favoris entre L’équipe.fr et Deezer. Je vais les voir tous les jours et je passe des soirées entières en leur compagnie.

J’en arrive même à me sentir coupable. L’autre jour, j’ai baissé machinalement l’écran de mon pc portable quand ma femme est arrivée dans la pièce où j’étais en train de travailler. Depuis, elle se doute de quelque chose. Je suis contraint d’utiliser la navigation privée de Firefox (celle qu’on utilise aussi pour les sites porno) pour ne pas laisser de traces sur mon historique. Je les vois en cachette et le désir n’en est que plus intense.

Dès le début, j’ai été séduit par la présentation de leurs documents. De vrais bijoux. Des bonbons même. Des cadres aux bords arrondis, des couleurs pastelles, des polices calibrées au millimètre pour le confort de la lecture, des espaces pour respirer, des petits dessins pour illustrer l’activité et que les plus rapides pourront colorier. Encore mieux qu’un cahier de vacances. Et avec une douceur infinie qui en ressort. Comme des sucreries que les enfants adorent croquer et suçoter en chantonnant une comptine.

Cela change du genre de document que je préparais pour mes CM2. Ces exercices d’une densité extrême aux atours austères et repoussant.

Les déesses du partage

Oui Jordan, si tu as fini le premier, tu pourras colorier le zombie derrière l’exercice.

A force de passer mon temps sur leurs sites, j’ai commencé à éprouver des sentiments inavouables pour ces auteur(e)s. J’ai alors entrepris d’en connaître un peu plus sur eux. Grâce à leur page de présentation.

J’ai appris que Bout de Gomme était deux. Un homme et une femme. Un couple ? Ils n’entrent pas dans les détails. Une maîtresse du cycle 2 et un maître du cycle 3 qui est aussi le dessinateur de leur petit robot, la mascotte du site.

Sur Orphée, j’ai appris que c’est une femme de 26 ans. A condition que sa présentation soit à jour. Rien de plus.

Et sur Lutin Bazar, le mystère demeure. Un homme ou une femme ? Rien dans sa présentation ne le laisse deviner. Aucune inférence, aucun indice. Mais au fond de moi, j’imagine que c’est une femme. Une impression basée sur quelques clichés que j’aurais voulu éviter : le graphisme du site, la délicatesse des documents et cette expression dans sa présentation, « mon petit univers ». Et les statistiques aussi (82% de femmes en primaire).

Alors pour Orphée et Lutin Bazar, voici un poème. J’en exclus Bout de Gomme, car aussi téméraire que je sois, je n’ai pas envie de me faire allonger à la sortie de l’école par un Monsieur Bout de Gomme jaloux et baraqué.

Poème pour Orphée et Lutin Bazar

Ô Orphée, Ô Lutin Bazar, les déesses du partage

Chaque jour sur vos sites je pars en voyage,

Et je m’égare volontiers au fil des pages

Dans ces méandres sucrés où je pose mes bagages.

Vous compétences sur Publisher

Font chavirer le cœur

De milliers d’instituteur !

Vos jolies idées pédagogiques

Ont un effet magique

Sur les maîtres apathiques !

Pour votre générosité sur le net

En cette période de disette !

Vous méritez une statuette.

Je reste longtemps dans ces greniers

Plein de ressources et plein d’idées

Je déambule flemmard au hasard

Du petit univers de Lutin Bazar

Et avant d’aller me coucher

Je me love encore un peu dans les bras d’Orphée.

Les déesses du partage

Partager cet article

Repost 0
Published by Tévélis
commenter cet article

commentaires

Coralie 12/11/2015 20:08

J'ai bien ri ! Heureusement qu'ils/elles sont là pour vérifier que l'on ne fait pas non plus fausse route parfois ;)
Merci à toi aussi de nous faire partager ces moments de classe de manière si drôle et réaliste à la fois.

Loupiotte 02/11/2015 21:50

Charivari est une femme, enfin, perso après l'avoir vue, j'ai répété à qui voulait l'entendre que j'avais vu Dieu, le Dieu des instites ! ;-)

Loupiotte 30/09/2015 15:35

Moi, fin juin 2015, en réunion avec des collègues que je ne connaissais pas : "merci à lutin bazar et charivari, qui nous aident à nous dépasser".... j'ignorais que la gentille instite en face de moi c'était CHARIVARI ! Mais quand je l'ai su, j'étais telle une fan devant sa star, son dieu ....
Merci à tous ces super-blogs ! (et merci aussi au "prof à l'envers" !!), qui me fait rire !

Tévélis 30/09/2015 16:34

Naaaan ! J'étais persuadé que Charivari c'était un mec !

Un Prof À L'envers

  • : Un prof à l'envers
  • : Jean Tévélis, professeur de écoles, raconte ses aventures dans ce blog avec des billets remplis d'humour, d'enfance et de vécu...
  • Contact

Le livre (cliquez sur l'image)

La page Facebook

Du même auteur

Catégories