Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 12:58

Cela fait maintenant onze que je suis professeur des écoles. Onze ans de cycle 3 dont huit de CM2. Alors ces dernières années, invitée par le traintrain routinier de mon emploi du temps, la lassitude s’est un peu installée dans mon quotidien. J’en étais même arrivé à me réjouir secrètement des changements de programmes qu’on nous annonçait tous les 3 ans.

Et puis, un jour, j’ai décidé de passer complétement à autre chose. De me recycler intégralement. De faire autre chose de ma vie. J’ai décidé de changer de métier. Carrément.

Un virage à 180 degré dans ma carrière. Une toute autre direction dans ma vie professionnelle. Dans ma vie tout court !

Et cet été, enfin, la nouvelle est tombée de justesse, une semaine avant la rentrée : Allô ! Salut c’est Directeur ! Bon, c’est bon…t’as les CP à la rentrée !

Une semaine après, Directeur avait encore une compresse imbibée d’alcool collée sur l’oreille droite, tellement j’avais exprimé mon enthousiasme de manière immodérée au bout du fil.

Le CP ! Enfin !

Fini le tumulte du CM2. Les rédactions en pattes de mouche à corriger jusqu’à point d’heure. Les leçons interminables à écrire au tableau. Les dossiers de passage en sixième à compiler dès le printemps. Les poussées d’hormones incontrôlables à gérer au quotidien. Les cours d’Histoire à inventer pour compenser quelques lacunes.

A moi le CP ! A moi la belle vie ! Les doigts de pied en éventail, penché sur ma chaise de bureau à écouter une petite voix déchiffrer péniblement que la tortue de Gafi est dans la rue. A moi la retraite anticipée. A moi la grosse glande quoi !

Des préparations qui ne se résumeraient qu’à noter la page du fichier de maths et celle du manuel de lecture et à découper trois étiquettes. Les corrections éclairs d’un seul coup d’œil d’un travail effectué en une heure par une petite main maladroite. Et pour les évaluations, un bonhomme qui sourit ou qui boude à la fin du cahier d’écriture, et le tour est joué.

J’allais enfin avoir plus de temps pour moi. Pour ma famille aussi. Mais surtout pour moi. Pour assouvir ma passion grandissante pour l’écriture. J’allais composer à tort et à travers, être plus productif que Levy et Mussot réunis, noyer le marché littéraire de ma plume acérée en publiant trois ou quatre roman chaque année. Bref, être un jour l’invité mystère des Grosses Têtes de Ruquier. Mon but ultime dans la vie.

C’est dans cet état d’esprit que j’ai appelé Madame Lafeuille, ma prédécesseure en CP, pour avoir quand même quelques pistes pour me donner bonne conscience avant la rentrée.

- Première chose à faire : lire les programmes !

Première nouvelle ! Il y a des programmes en CP. Petite déception. Si j’avais su j’aurais tenté la maternelle, au moins là, c’est sûr, il n’y a pas de programme.

Puis, au fil des jours qui ont précédé la rentrée, au fil des gens à qui j’annonçais mon nouveau métier, au fil du seul commentaire qu’ils me faisaient invariablement : C’est génial, tu vas leur apprendre à lire ! Tu te rends compte, j’ai effectivement commencé à me rendre compte.

Mais, ne cédant pas à la panique ni à la pression que cette tâche étourdissante peut occasionner, je me suis rassuré dans la réalisation d’un emploi du temps solide et sans équivoque.

Le grand écart

Grand prince, je le laisse ici à la disposition de tous les débutants avides de réussir et de tous les confirmés qui n’ont pas peur de se remettre en question en choisissant l’innovation.

Mais voilà, cela fait maintenant bientôt trois semaines que j’enseigne dans une classe de CP et je ne touche plus terre depuis la rentrée.

En trois semaines, j’ai perdu 4 kilo, mes yeux rougis sont enfoncés au fond leurs orbites soutenues par d’énormes cernes et je ne m’alimente que de bouillies ou purées en tout genre tellement je suis fatigué de mâcher.

Je dors mal, mon sommeil étant chahuté par de nombreux rêves remplis de fichiers de maths, de lettres en cursive, de tubes de colle et de morve au nez. Je me réveille chaque nuit en hurlant « Non, pas la tortue de Gafi !!! » parce que dans mes rêves, je viens de voir surgir un poids lourd au bout de la rue et que je sais très bien que la-tor-tue-est-dans-la-rue, vue qu'on me l'a déjà dit une centaine de fois cette semaine.

Le CP, ce n’est pas un autre métier, c’est un autre monde. Dans une autre galaxie. Un autre univers même.

Par exemple en CP, il faut préparer une séquence d’une dizaine de séances rien que pour apprendre à utiliser un tube de colle. Avec comme objectifs principaux :

  • Je résiste à la tentation de manger ma colle.
  • Je pense à reboucher ma colle après utilisation pour éviter d’être contraint de la lécher lors de la prochaine utilisation.
  • Je comprends qu’il n’est pas nécessaire de tartiner la moindre parcelle de feuille pour qu’elle soit bien collée.

Pour l’utilisation des ciseaux, je compte organiser une classe découverte. Je crois que cet outil nécessite un apprentissage en immersion. Et une semaine de pratique du découpage pendant une dizaine d’heures par jour ne me paraît pas de trop.

Je commence à regretter mes CM2, leurs rédactions en pattes de mouche et leurs dossiers de sixième. Je regrette surtout leur autonomie et leur compréhension du second degré.

Le seul truc qui me réconforte c’est que je peux quand même assouvir ma passion grandissante pour l’écriture.

Seulement, au lieu de publier trois ou quatre romans par an, je me limite à préparer 25 cahiers en trois heures.

Le grand écart

Partager cet article

Repost 0
Published by Tévélis
commenter cet article

commentaires

Marion 24/09/2015 17:05

Bienvenue au cycle 2 !!! cela fait 13 ans que j'ai des CP et je ne changerai pour rien au monde...
C'est aussi l'année des dents qui tombent, des premiers mots écrits phonétiquement qui sont très drôles... tu vas encore avoir des choses à nous raconter !
Tu as oublié la gomme dans laquelle ils enfoncent leur crayon de papier et qui casse ensuite... ou encore les feutres ve***da sur les ardoises qui ne durent que 3 jours à force de dessiner au lieu d'écouter....

bon courage !!!

lilyvalley 23/09/2015 22:46

Ahhhh ! C'est donc aux enseignants de CP à qui je dois les "Madaaaaaaaaaaaaaaaaame ! On peut coller la feuille dans le cahier ?" (je suis en collège avec des 5° et 4°, alors qu'avant j'étais en lycée)

Valentinou 18/09/2015 18:27

Guilaine et Michèle : vous ne semblez pas sensibles à l'humour second degré ...

Bienvenue dans le monde des CP, c'est épuisant en début d'année, mais c'est aussi tellement satisfaisant de voir à quel point ils ont évolué en juin :-)
Je fais cette classe depuis 10 ans, et depuis 10 ans je suis passionnée ! Si tu as un peu de temps entre tes cahiers d'écriture et tes corrections de fichiers mathématiques, je t'invite à faire un petit tour sur mon blog :-)

BdM 17/09/2015 23:42

J'aime beaucoup le deuxième paragraphe, du coup, quelle déception! ;)

lili 17/09/2015 18:16

vivement l'année prochaine et une totale immersion en maternelle alors.... car à côté les CP c'est du gâteau ;)

Un Prof À L'envers

  • : Un prof à l'envers
  • : Jean Tévélis, professeur de écoles, raconte ses aventures dans ce blog avec des billets remplis d'humour, d'enfance et de vécu...
  • Contact

Le livre (cliquez sur l'image)

La page Facebook

Du même auteur

Catégories